La franchise : une opportunité de créer ou développer un commerce

publié le 18 juin 2009 à 06:16 par virginie renault   [ mis à jour le·18 juin 2009 à 06:18 par Administrateur du site ]
La chambre de commerce et d'industrie d'Eure-et-Loir organisait, lundi, à Chartres, le premier forum de la franchise du département. L'occasion de découvrir le fonctionnement de ce type de réseau.
Soyons francs : la franchise peut filer la frousse aux plus financièrement frileux... Mais si l'on fait fi de cette fâcheuse facette - mais encore faut-il pouvoir le faire ! -, à en croire la FFF, l'on peut faire des affaires en étant franchisé.

C'est en tout cas ce qu'elle, la FFF, la Fédération française de la franchise, s'est évertuée à développer, lundi après-midi, à la chambre de commerce et d'industrie (CCI) d'Eure-et-Loir, au cours du tout premier salon départemental organisé sur le sujet. Par la voix de Rose-Marie Moins, responsable formation et promotion, toute la relation franchisé-franchiseur a été disséquée, expliquée, décrite.

Créer son propre réseau de franchise
Dans la salle, une centaine de candidats à la franchise ou, simplement, à la création d'entreprise en quête d'informations. Parmi eux, Christophe Monfort, créateur et Pdg de la société d'aide à domicile La main tendue28, implantée depuis six ans et demi à Cherisy. Pour lui, l'idée était déjà dans l'air depuis le début : son concept - le maintien des personnes âgées à domicile via une batterie de services à leur apporter -, il veut le généraliser. Créer une marque. Sa marque. « Je suis un créateur, j'ai ça dans l'âme. Le principe de la franchise correspond bien à ma personnalité. J'ai 19 salariés aujourd'hui et lorsque j'ai entendu parler, il y a environ 10 ans, de la société de franchise Âge d'or services, je me suis exclamé : “ils m'ont piqué mon idée !” C'est dire si je me sens proche du concept », raconte-t-il. L'enseigne Âge d'or services, justement, était là, lundi après-midi, parmi une dizaine d'enseignes de franchise - Célio, Physiomins, Casino, etc. - qui participaient à un business meeting dans l'entrée de la Cité des entrepreneurs. « Business meeting » ? Des rendez-vous courts entre futurs créateurs ou acteurs de la vie économique locale et réseaux de franchise. Car l'Eure-et-Loir est encore un territoire à « peupler » commercialement parlant. Différentes enseignes lorgnent sans vergogne sur la relative vacuité de certains secteurs ou typologie de commerce sur nos pôles urbains. Et pour ouvrir sur place, il faut à ces enseignes rencontrer de futurs entrepreneurs franchisés.
Comments